A-t-on vraiment besoin d’un éplucheur dans notre cuisine ?

f0619d317053af5310f7610e4967ea4e_html_3ffd478104eef828

La plupart d’entre nous ont certainement un eplucheur dans leur tiroir de cuisine. Nous avons tellement l’habitude d’éplucher les légumes et de jeter les pelures que la plupart d’entre nous ne savent pas à quel point elles sont nutritives. Des tas et des tas d’épluchures de légumes et de nutriments à la poubelle ! La solution est donc d’abandonner et de jeter votre éplucheur plutôt que de gaspiller la plupart des vitamines, des fibres et des antioxydants du légume qui, comme le dit le proverbe, « On est ce que l’on mange« .

Pas besoin d’eplucheur, les éléments nutritifs se trouvent dans les pelures.

Je ne sais pas quand la technique culinaire consistant à éplucher les produits est apparue avec une telle vigueur, mais c’est une instruction courante dans les recettes françaises. Je sais que beaucoup d’entre nous, avons appris à éplucher nos carottes, nos pommes de terre, nos pommes, nos concombres, nos betteraves, nos courgettes, nos aubergines, par exemple, ce qui en fait une tâche laborieuse et longue, sans parler du gaspillage alimentaire sans fin lié à l’épluchage des légumes.

Il s’agit peut-être d’un vieux message sociétal nous invitant à nous débarrasser de la saleté dans nos maisons et à nous éloigner de la nature. L’épluche-pomme ou l’épluche-patate, également connu sous le nom d’épluche-légumes ou économe, aurait été inventé au XIXe siècle.

Quelques faits importants :

  • La pomme de terre présente une différence frappante entre la peau et la chair. Saviez-vous que la peau de la pomme de terre contient environ la moitié des fibres alimentaires totales ?
  • Les pelures de pommes sont naturellement riches en nutriments et en fibres. En fait, les pelures contiennent 2 à 6 fois plus de nutriments et de fibres insolubles que la chair des pommes.
  • Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que la plus grande partie de la valeur nutritionnelle bénéfique des concombres provient de la peau.
  • Les pelures de carottes sont comestibles, même si la couleur de la pelure et de la chair d’une carotte est identique, ce qui indique que les deux parties du légume ont une valeur nutritionnelle similaire. Cependant, la plus forte concentration de phytonutriments se trouve dans la peau de la carotte ou immédiatement en dessous.
  • Ne les épluchez que si la peau est amère, ce qui arrive plus fréquemment chez les carottes plus âgées – faites donc un test de goût – mais la leçon à retenir est qu’il ne faut pas les éplucher systématiquement.

Vous pouvez tout de même utiliser un épluche légumes avec les peaux indigestes.

Des peaux comme celle du poivron sont parfois difficile à digérer, il est alors préférable de les peler. Si vous avez choisi d’éplucher vos légumes, choisissez un bon eplucheur de qualité. Ensuite, utilisez les pelures pour faire un bouillon de légumes, avec les morceaux d’autres légumes. Les pieds de champignons, les épis de maïs, les pelures de pommes de terre, etc. peuvent tous être utilisés dans un bouillon, à condition de le filtrer après la cuisson.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

4 × un =