Quel vin blanc avec quel plat ?

grapes-3660408_960_720 (1)

Dans l’univers de la gastronomie, un bon menu alimentaire est le fruit de la composition de différents éléments alimentaires. Les composantes les plus reconnues pour disposer d’une table garnie sont les vins et les mets. Compte tenu de la diversité de ces éléments, il n’est jamais chose aisée d’en faire une bonne association pour le plaisir gustatif des convives. Cependant, il existe des astuces et règles d’or avec lesquelles l’on peut facilement composer un réel accord entre les vins blancs et les plats. Voici quelques accords entre vins blancs et mets que vous pourrez proposer à vos invités. 

Le vin d’Alsace très aromatique 

La saveur de cette catégorie de vin réside dans les arômes qu’utilisent les fabricants  en général. Il n’est pas alors aussi facile de l’accoupler avec d’autres mets si la mise n’est pas faite sur l’expertise. En effet, les vins qui proviennent de ces cépages dosés en acidité rafraîchissante correspondent mieux aux mets riches en protéines. Il s’agit à priori des asperges, des omelettes au saumon ou des œufs. 

D’un autre côté, le gaspacho est un met qui forme un bon menu avec des vins blancs doux. Par ailleurs, le vin d’Alsace très aromatique peut faire un bon menu avec les épices. Il est ici question de plats riches en gingembre, cannelle ou laits de coco. En guise d’astuce, ouvrez une bouteille de ce vin sur un curry de patates douces et vous n’en reviendrez jamais. 

Le vin blanc doux 

Le vin blanc doux est réputé généralement pour sa saveur un peu particulière. Cette spécialité fait de lui un meilleur accompagnateur de bon nombre de plats. L’on peut commencer par évoquer le cas des desserts. Ils peuvent être réalisés à partir des fruits jaunes comme verts. Il y a également les fromages à pâte persillée tels que les bleus qui conviennent parfaitement à la boisson. 

De loin, vous pouvez choisir aussi de marier ce vin avec le foie gras. Si vous aimez les cuisines exotiques, vous pouvez les allier avec cette dérivée de vigne. La convivialité est davantage au rendez-vous lorsque vos cuisines sont comblées d’épices douces. Si vous souhaitez tester encore plus la saveur de cette boisson, vous pouvez l’essayer avec des plats exotiques. Le porc à la sauce aigre douce est un exemple alimentaire que vous êtes susceptible de proposer avec ce vin. 

Le vin blanc sec

Le vin blanc est l’une des boissons que l’on retrouve sur les tables envoûtantes en alimentation. Par contre, il peut aussi faire partie des compositions gastronomiques de basse ou moyenne classe sociale. Le plus important est de trouver le plat qui puisse le mieux convenir pour un meilleur confort. À cet effet, les poissons sont les mets les plus confirmés pour faire accompagner du vin blanc sec. Avec ou dépourvus de sauce, ils sont très utiles pour offrir un bon rendement avec cette boisson. 

En outre, vous pouvez également associer le vin blanc sec avec les fruits de mer. D’un autre côté, les fromages de chèvre sont aussi bien convenables. Certains fromages de brebis ou de vache sont très importants pour les vins blancs de Bourgogne. Il faut souligner que la majorité des vins blancs comme ceux de Loire, Bordeaux ou Alsace ont une bonne convenance pour ces plats. 

Les critères d’association vin et mets

Pour s’assurer d’un bon accord entre un vin et un plat, il y a certains critères phares que l’on se doit de respecter. Ces règles d’or varient en fonction des religions, des régions ou des conceptions. Les critères sont multiples et il en va dans la volonté du compositeur de la table à manger de choisir ceux qui lui conviennent. Néanmoins, certaines de ces règles paraissent prioritaires. 

Créer un lien

Dans un plat comme dans un vin, il y a certains éléments constitutifs qui sont les plus faciles à associer. Pour donc réaliser un meilleur accord de vin et mets, il revient au gastronome d’établir un lien entre ces éléments. Il s’agira pour lui de marier au choix :

  • Les textures ;
  • Les saveurs ; 
  • Les arômes. 

Le mariage entre arômes peut être de même nature ou variable. Il est aussi agréable d’effectuer les accords de couleurs. 

Trouver un équilibre

Pour composer une table avec du vin, il n’est pas seulement suffisant de mélanger tous les éléments dont on dispose. Le mieux est de trouver un équilibre entre les deux composants réunis. Un plat gras nécessite un vin riche en acidité ou alcool. De manière générale, il est idéal de chercher à équilibrer les puissances et les constituants alimentaires. 

Par ailleurs, une connaissance moyenne du monde culinaire serait un atout exceptionnel. La saveur amère de certains légumes ou la texture plus ou moins crémeuse d’une purée peut déstabiliser le choix d’un vin. 

Jouer sur les contrastes

L’autre règle d’or pour composer un vin blanc et un plat est de jouer sur les contrastes. Il est permis de réaliser un accouplement sucré-salé, gras-bulles ou épicé-liquoreux. Il est de même possible de jouer sur différentes couleurs. L’idéal est de s’assurer de l’effectivité du menu et de son efficacité.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire