Tout savoir sur le tire-bouchon limonadier

Close-up on a corkscrew for wine

Le limonadier est un tire-bouchon au modèle unique dont l’existence remonte à de nombreuses années. Considéré comme le couteau suisse des tire-bouchons, cet outil est très pratique et d’une grande simplicité d’utilisation. Pour cette raison, il fait partie des plus utilisés au monde. Au-delà de son côté pratique, derrière cet outil se cache une intéressante histoire. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le tire-bouchon limonadier.

Pourquoi l’appelle-t-on ainsi ?

Si vous désirez Tout savoir sur le tire-bouchon Limonadier, vous serez ravi d’apprendre que le premier tire-bouchon limonadier a été créé en 1882 par Karl Wienke. Pendant plus d’une centaine d’années, il était appelé clé de vin ou Wine Key en anglais. Cela était dû à une faute de prononciation. En effet, lorsque les propriétaires de la taverne ont voulu acheter un nouveau tire-bouchon de poche, ils ont demandé le « tire-bouchon de Wienke ».

Dans leur majorité, les anglophones ne savaient cependant pas comment prononcer le nom de Wienke. Ils l’ont donc prononcé Wine Key, en français, clé de vin. Le vin gagnant en popularité dans les tavernes, et suite à l’invention de la capsule de métal sur les bouteilles, un décapsuleur fut ajouté à la clé. Le tire-bouchon de Karl Wienke a ainsi connu d’autres surnoms par la suite. Le nom limonadier lui est attribué des années plus tard.

Équipé d’un décapsuleur, son succès n’en fut que plus important. Il était ainsi utilisé par les barmen et serveurs un peu partout dans le monde. Au cours de cette période, la limonade était l’une des boissons les plus encapsulées et consommées. Le tire-bouchon était donc utilisé régulièrement pour son ouverture, ce qui lui a valu de porter ce nom. Ce dernier a été adopté et est toujours utilisé actuellement.

Qu’est-ce que c’est exactement ?

Le limonadier est un tire-bouchon très polyvalent. Il peut être utilisé pour ouvrir des bouteilles de soda, de vin ou de bière. De plus, en raison de son format, cet outil peut se glisser facilement dans la poche. II est plutôt fin, léger et possède une taille qui vous permet de l’avoir en permanence sur vous. Le limonadier se compose de 5 éléments qui ont chacun un rôle précis à jouer.

Le couteau

Le tire-bouchon est équipé d’un couteau qui peut être en acier inoxydable. II va servir à découper la fine feuille d’aluminium présente sur les bouteilles qui sert à la préservation du goulot de diverses saletés. Il est recommandé de réaliser la découpe en dessous du renflement tubulaire et non au-dessus. Cette précaution évite que le vin entre en contact avec l’aluminium lorsque vous le servez.

Le levier

Le levier du tire-bouchon va vous permettre de prendre appui sur le haut du goulot de la bouteille. Vous créez ainsi un effet de levier qui permet une extraction plus facile du bouchon. Le levier est à double détente. Il dispose de 2 crans, ce qui offre une plus grande amplitude de levage.

La mèche en spirale

Également appelée vrille, la mèche en spiral est en acier inoxydable. N’étant pas pleine, elle est vide sous son axe, ce qui lui vaut le titre « à queue de cochon ». Elle vous permet de percer le bouchon et de le saisir de l’intérieur. Vous disposez ainsi d’une bonne prise en matière et pouvez l’extraire proprement et aisément.

Le manche

Le manche du tire-bouchon limonadier a deux fonctions. Dans un premier temps, il va servir à tourner la mèche pour l’enfoncer dans le bouchon. Dans un second temps, il fait office de poignée d’accroche pour la main. Cette fonction est utile lorsque vous tirez le bouchon vers le haut pour l’extraire de la bouteille.

Le décapsuleur

Le décapsuleur permet l’ouverture des bouteilles de bière et de soda. Pour ce faire, vous devez le placer en queue de manche et à plat. Vous pouvez visiter ce site pour en apprendre plus sur d’autres modèles célèbres de tire-bouchon.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

5 × 4 =