L’utilisation des probiotiques en cuisine

e325e10f344ae1a979b4f2f3bdf87ee0_html_f004f5b2fee775b1

Vous voulez profiter des bienfaits des probiotiques sans devoir prendre des gélules et des comprimés ? Bonne nouvelle ! Ces bactéries non pathogènes sont présentes dans de nombreux aliments et produits naturels à retrouver dans votre cuisine.

Les boissons fermentées

Les boissons fermentées sont vos meilleurs alliés pour des intestins sains. Vous avez le choix entre le kéfir et le kombucha.

Le kéfir est fait avec des graines de kéfir et du lait de vache ou du lait de chèvre. Il est aussi possible de préparer cette boisson en mélangeant des graines de kéfir, de l’eau, quelques épices et des fruits. En plus d’être bénéfique pour la flore intestinale, cette boisson a un impact sur la santé des os.

Quant au kombucha qu’on appelle aussi élixir de l’immortalité, c’est une autre boisson à préparer avec du thé riche en caféine, du sucre de canne, de la levure et des bactéries.

Les produits laitiers

Les produits laitiers sont une bonne source de probiotiques, notamment les yaourts et les fromages.

Comme le préconise eldiario dans son article « mejores probioticos », il est préférable d’opter pour des yaourts au lait cru faits maison. Car la plupart des produits vendus dans le commerce sont traités et contiennent d’autres ingrédients comme des édulcorants artificiels et des conservateurs qui peuvent tuer la majorité des bonnes bactéries.

En ce qui concerne les fromages, il faut aussi faire attention, car tous ne contiennent pas de probiotiques. Les meilleures options sont le cheddar, le gouda, la mozzarella, le cottage, le fromage blanc, le roquefort, le bleu, le camembert et le brie.

Le kimchi

Le kimchi contient aussi les meilleurs probiotiques pour votre flore intestinale. Il s’agit d’un plat coréen qu’on sert souvent en accompagnement et qui est généralement composé de chou fermenté, de piment, de gingembre, d’ail, d’échalote et de sel. C’est un plat faible en calories, mais riche en fibres, en vitamine A et C. Seul inconvénient, le kimchi contient beaucoup de sodium. Il est donc peu recommandé pour les personnes hypertendues.

En plus d’agir positivement sur le système digestif, le kimchi est plein d’autres bienfaits. En effet, dans la médecine douce, ce plat permet de prévenir le diabète, les maladies cardiovasculaires et même certains types de cancer.

Les légumes fermentés

Pour un apport en probiotiques, vous pouvez faire mariner des légumes dans de l’eau salée et les laisser fermenter pendant un certain temps. Pour cela, vous pouvez simplement opter pour des cornichons, des olives ou du chou. Notez que les cornichons fermentés sont peu caloriques et pourtant très riches en vitamine K.

Les dérivés du soja

  • Le tempeh : pâte de fèves de soja fermentées riche en protéines, en vitamine B12 et en probiotiques
  • Le miso : pâte issue de la fermentation du soja, du riz et de l’orge; un produit qui s’ajoute en fin de cuisson dans les bouillons et les soupes
  • La sauce tamari : sauce issue d’une longue fermentation des fèves de soja et qui se distingue par son goût assez prononcé
  • La sauce shoyu : autre type de sauce soja contenant du froment ou du blé tendre
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

1 × 4 =